Faire du sport durant la grossesse : quel sport peut être pratiqué ?

Quel sport les 3 premiers mois de grossesse ?

Beaucoup de gens pensent que le sport est nocif pendant la grossesse. Mais la science a démontré le contraire ! Même si le test est positif, vous pouvez bien sûr être active !

Une activité physique adéquate pendant la grossesse procure en réalité, des effets positifs sur la santé de la mère et du bébé. Tant que vous n’en faites pas trop et qu’il n’y a aucune raison médicale contre cela, vous pouvez certainement faire du sport.

La pratique modérée du sport permet d’exciter et de divertir les femmes enceintes. Si vous suivez votre instinct et faites attention à quelques conseils, rien ne vous empêche de vous entraîner.

Le sport pendant la grossesse : quels sont les avantages ?

Le sport peut faire des merveilles pour de nombreux maux qui surviennent généralement pendant la grossesse, comme :

  • le renforcement du système musculo-squelettique aide à soulager les maux de dos ;
  • la circulation sanguine et le métabolisme actifs réduisent les nausées et les vertiges ;
  • l’exercice aide à prévenir la thrombose et la maladie veineuse ;
  • l’accumulation de liquide dans les tissus, observée pendant la grossesse, est également réduite ;
  • l’apport en oxygène du corps et donc du bébé, s’améliore ;
  • les chances de développer un diabète pendant la grossesse sont réduites, car la consommation d’énergie continue à baisser le taux de sucre dans le sang.

Certains experts pensent que la poursuite des activités sportives jusqu’au neuvième mois peut rendre les douleurs de l’accouchement plus supportables. Cela est dû aux neurotransmetteurs, appelés bêta-endorphines, qui sont libérés pendant l’exercice.

Les inconvénients du sport pendant la grossesse

Sans aucun doute, le système cardiovasculaire, la respiration et l’ensemble du système musculo-squelettique sont soumis à un stress considérable pendant les 40 semaines de grossesse. Par conséquent, il est important de ne pas exagérer lorsqu’il s’agit d’une activité sportive.

Théoriquement, une charge de travail excessive peut réduire l’approvisionnement en sang et en oxygène du bébé. L’augmentation de l’apport sanguin aux muscles peut également avoir un effet néfaste sur la perfusion placentaire. De plus, les hormones de grossesse rendent les articulations et les ligaments très flexibles, afin que la tête du bébé puisse traverser le bassin à la naissance.

Les ligaments mous et les articulations instables rendent les femmes enceintes plus sujettes aux blessures, comme les entorses à la cheville. Par conséquent, l’exercice est autorisé, mais l’intensité doit être adaptée à la grossesse.

Quelle activité physique est autorisée pour les femmes enceintes ?

Exercer une activité physique tout au long de la grossesse est bénéfique, mais il faut savoir quel est le sport qui convient à la femme pendant cette phase délicate.

Les sports adaptés

Les sports d’endurance conviennent très bien aux femmes enceintes. Ils vous donnent de l’énergie, réduisent le stress et aident à améliorer votre condition physique.

La natation est particulièrement bénéfique, car l’eau soulage votre ventre. En même temps, tous les groupes musculaires sont sollicités, ce qui prévient la thrombose et l’œdème. Le vélo et la marche sont également considérés comme des sports idéaux pour les femmes enceintes ; ils ne surchargent pas les articulations ou les ligaments. Courir avec le ventre n’est pas un problème pendant les trois premiers mois de grossesse, mais de bonnes chaussures, avec un maintien adéquat sont indispensables. Au plus tard, au cours des trois derniers mois de la grossesse, la marche est une meilleure alternative. Le yoga prénatal et le Pilate sont également recommandés. Ces sports renforcent le plancher pelvien et peuvent faciliter l’accouchement.

Des exercices sur appareils de musculation sont également recommandés, permettant un renforcement musculaire spécifique mais régulier.

Les sports inappropriés

Il va sans dire que les sports dangereux, comme la plongée sous-marine, le deltaplane ou l’escalade doivent être évités pendant la grossesse.

Les sports avec des séquences de mouvements brusques sont également interdits pour les femmes enceintes. Parmi eux, vous avez :

  • le squash ;
  • le tennis ;
  • le basketball ;
  • le volley-ball.

Et vous devriez également reporter vos marathons, si vous avez prévu une participation. Votre température corporelle augmenterait trop rapidement.

Les femmes enceintes sujettes aux varices doivent porter des bas de contention lorsqu’elles font du sport. Les pharmacies proposent des bas de contention spéciaux avec une ceinture pelvienne très lisse, qui s’adapte à la croissance du ventre.

Il est toujours conseillé de discuter de votre programme d’entraînement avec votre médecin. L’intensité avec laquelle les femmes peuvent faire de l’exercice dépend principalement de leur degré de pratique sportive avant la grossesse. Au fur et à mesure que la grossesse progresse, l’exercice devrait devenir plus doux.

N’oubliez pas de toujours manger et boire en quantité suffisante. Les glucides complexes et les vitamines (fruits et légumes frais), sont des sources d’énergie idéales. Après l’exercice, une phase de récupération de 24 heures est importante.

Total
0
Shares