Les 10 aliments à ne pas donner à son bébé

Quel légume eviter pour bébé

Pour offrir à votre bébé une alimentation équilibrée, il est important de savoir ce qui est adapté et ce qui ne l’est pas. Pour cela, nous avons fait le tri dans les différents types d’aliments pour vous aider à déterminer quels sont les meilleurs choix pour votre petit bout. 

Quels sont les aliments qui ne sont pas adaptés voire interdits aux bébés ? Voici la liste de 10 aliments à ne pas donner à un enfant de moins de 3 ans.

Le Miel

Ne donnez pas de miel (pasteurisé ou non) aux très jeunes enfants, car il peut contenir des spores qui provoquent le botulisme. Les spores peuvent se retrouver dans le nectar car les abeilles le transportent sur elles. Les nourrissons âgés de plus d’un an peuvent en revanche consommer du miel. 

Les œufs crus ou partiellement crus

Les œufs crus peuvent être dangereux pour les enfants de moins de 3 ans en raison du risque potentiel d’intoxication alimentaire (salmonelle). Ils doivent être cuits jusqu’à ce que le blanc et le jaune soient complètement solidifiés. Pour les enfants plus âgés, il n’y a pas de précautions particulières pour faire cuire les œufs car ils peuvent constituer un en-cas sain et riche en protéines.

Le poisson cru

Le poisson cru est riche en protéines et en acides gras oméga-3, mais il contient également une quantité énorme de parasites.  De plus c’est un aliment lourd à digérer. Ce n’est qu’à partir de 3 ans qu’un enfant peut tout doucement commencer à goûter les poissons crus. Sous réserve qu’il les tolèrent bien.

Fromage à pâte molle

Les fromages à pâte molle comme le brie ou le munster peuvent contenir de la listeria,  une bactérie qui est très dangereuse pour les enfants de moins d’un an. Les fromages à pâte dure sont quant à eux parfaitement sûrs pour votre enfant, car ils ne contiennent pas de bactéries.

les bons aliments pour mon bébé

Fruits et légumes non cuits

Les fruits et légumes non cuits peuvent contenir des bactéries nocives, des résidus de pesticides et des insectes. Il n’est pas interdit d’en consommer, évidemment.  Il faut cependant les laver avant de les consommer ; ceci est particulièrement important si vous achetez des fruits ou légumes qui ne sont pas bio. Par exemple, il est recommandé d’éplucher impérativement les pommes et les carottes non bio.

Sauces de salade

Les sauces de salade contiennent de grandes quantités de sel qui peuvent être inappropriées pour les enfants de moins de trois ans. Vous devez attendre que votre enfant ai au moins trois ans avant d’introduire le sel dans son alimentation. C’est aussi le cas d’autres aliments comme les chips par exemple.

Les coquillages

Les coquillages et crustacés peuvent contenir des niveaux dangereux de toxines s’ils sont consommés par de jeunes enfants. Évitez-les donc jusqu’à ce que votre bébé ait au moins un an. Ensuite c’est seulement le gout de votre enfant.

Jus et lait non pasteurisés

Les jus et le lait non pasteurisés peuvent contenir des micro-organismes nocifs et les bactéries. Assurez-vous toujours que les deux produits sont pasteurisés : recherchez l’étiquette « pasteurisé » sur le bouteille ou le flacon. 

Le thé

Le thé contient de l’acide tannique qui peut nuire à l’estomac des jeunes bébés. Attendez que votre enfant ait au moins un an avant d’introduire le thé dans son alimentation, mais après cela, vous ne devez pas lui donner plus de deux tasses par jour (pas plus de 100 ml). Par contre les infusions de plantes ou de fruits non sucrées sont parfaites pour les petits.

Les viandes transformées

Les viandes transformées telles que les saucisses, les hot dogs et la charcuterie contiennent de grandes quantités de sel ; elles ne doivent pas être données aux enfants de moins de trois ans si possible. Préférez les viandes blanches comme le poulet ou les viandes rouges comme le boeuf sous forme de hachis par exemple.

Si certains aliments sont éviter ou à proscrire, il est important que les bébés et les enfants puissent manger équilibré et de tout. Ils peuvent aussi manger autant de fruits et légumes qu’ils le souhaitent, sous réserve de bien nettoyer et éplucher ces derniers. Il est évident que le fait d’ajouter du sel ou du sucre nuit à la qualité nutritive des aliments et peut faire augmenter le risque de troubles intestinaux chez votre enfant. Restez donc attentifs à la composition de l’assiette de votre petit trésor, sans pour autant le priver des bonnes choses. Il est tout a fait possible de cuisiner des plats bons et équilibrés pour votre enfant. Et pour que cela ne soit pas compliqué, n’hésitez pas à vous procurer livre de recettes pour bébé : il en existe plein.

Total
0
Shares